chat siamois les coussinets
|

La race de chat siamois : tout savoir

Le chat siamois est certainement l’une des plus belles races à l’heure actuelle : avec son pelage atypique, il sait se faire remarquer. Même s’il se montre affectueux et doux, cet animal majestueux n’en est pas moins un félin caractériel et capricieux. D’ailleurs, il sait parfaitement se faire comprendre, puisque le Siamois a tendance à miauler beaucoup, afin d’attirer votre attention. Cette race vous intéresse ? Dans ce cas, découvrez-la un peu plus en détail, dans ce guide.

Chat siamois : présentation

  • Type de poil : le poil de la race de chat siamois est court, doux et soyeux. Ce félin est donc très agréable à caresser.
  • Corps : le Siamois est un félin fin et musclé, sa silhouette est longiligne.
  • Couleur : il arbore un masque, des oreilles, des pattes et une queue noirs ou très foncés, qui font ressortir ses superbes yeux saphir. Le reste du corps est quant à lui plus clair.
  • Tête : le chat siamois est anguleux et possède une tête triangulaire. Certains mâles peuvent toutefois avoir des bajoues, même si la grande majorité de ces félins possède des joues plates.
  • Yeux : le chat siamois nous vient d’Orient. Aussi, il a de beaux yeux en amande, couleur saphir.
  • Oreille : elles sont particulièrement grandes et larges, ce qui confère au chat siamois du caractère et une morphologie unique.
  • Queue : celle-ci est en forme de fouet.
  • Comportement : le chat siamois est un félin caractériel et capricieux, même s’il s’attache très rapidement à son propriétaire, qu’il ne manquera pas de défendre en cas de besoin. Il s’agit d’un chat possessif, ayant un caractère similaire à celui du chien.
  • Poids : le chat siamois, mâle ou femelle, pèse entre 2 et 6 kilos.
  • Taille : on estime que ce félin mesure 30 cm, du sommet du crâne jusqu’aux pattes.
  • Espérance de vie : comme une grande majorité de chats, le Siamois peut vivre entre 19 et 21 ans.

La race de chat siamois : un peu d’histoire

Comme son nom l’indique, le chat siamois vient de Siam, où il a été découvert au 14ème siècle par le zoologiste Peter Simon Pallas. L’Occident fait connaissance avec ce félin, lors d’une exposition à Londres en 1871. Deux spécimens sont présentés et vingt ans plus tard, la race est officiellement reconnue. Toutefois, il faudra attendre les années 1920 pour que le Siamois soit réellement à la mode.

Le Siamois a été utilisé dans la création de nombreuses autres races de chats : c’est le cas du Balinais, de l’Oriental, du Mandarin ou encore de l’Havana.

Le caractère du Siamois

Comme nous l’avons précédemment mentionné, la race de chat siamois possède un caractère fort et fluctuant. En effet, il se montre capricieux lorsqu’il estime n’avoir pas suffisamment d’attention. Dans ce cas, il miaulera jusqu’à ce que son propriétaire s’intéresse à lui. D’ailleurs, il est particulièrement attaché à son maître et se comporte de la même façon qu’un chien en sa présence.

Si le Siamois sait se faire entendre (ce qui peut le rendre agaçant), il se montre toutefois très affectueux. Aussi, une présence est nécessaire pour qu’il se sente bien dans son environnement. Ce félin aime jouer et n’est que peu indépendant, même s’il est indispensable de lui proposer un coin bien à lui, où il pourra se reposer et profiter d’une certaine tranquillité.

Les conditions de vie du Siamois

La race de chat siamois s’accommode parfaitement d’une vie à la campagne ou en appartement à condition, comme nous venons de le voir, de lui consacrer une pièce rien qu’à lui. En effet, ce félin a besoin de calme. Si vous souhaitez accueillir un Siamois en appartement, dans ce cas, veillez à mettre à sa disposition des jeux, ainsi qu’un arbre à chat. Jouez avec lui, afin de le dépenser un maximum.

Précisons également que le Siamois peut tout à fait cohabiter avec d’autres animaux, des chats ou des chiens. En revanche, il ne se montre que très peu sociable avec les étrangers qu’il évitera autant que possible, d’où l’importance de lui consacrer un espace rien que pour lui. Il pourra s’y réfugier, lorsque vous accueillez des invités.

La santé et l’alimentation de la race de chat siamois

La race de chat siamois est particulièrement robuste. Toutefois, il faudra le faire vacciner tous les ans contre les maladies les plus courantes et s’assurer d’une bonne hydratation. En effet, les chats sont particulièrement touchés par les problèmes urinaires. D’autre part, le Siamois est sujet aux maladies héréditaires du foie ou des poumons. Aussi, si vous souhaitez acheter ce félin en élevage, prenez connaissance des antécédents familiaux de l’individu qui vous intéresse.

Côté alimentation, privilégiez des croquettes faibles en calories si votre animal ne sort pas à l’extérieur. En effet, celui-ci a tendance à prendre du poids. D’autre part, n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire, qui sera en mesure de vous proposer des croquettes de qualité. Même s’il est friand de produits laitiers, ceux-ci sont fortement déconseillés en raison de leur teneur en graisse.

Entretenir un chat siamois

Grâce à ses poils courts, il n’est pas nécessaire d’envisager un brossage quotidien de votre Siamois. En effet, un entretien hebdomadaire suffit amplement. Toutefois, si vous résidez en appartement, n’oubliez pas de couper ses griffes régulièrement, afin d’éviter qu’il ne se blesse ou griffe par mégarde un membre de votre famille.

Précisons également que cette race de chat siamois boit beaucoup. Aussi, il a besoin d’une eau fraîche et claire à tout moment. Nous l’avons précisé, ce félin peut être touché par des maladies pulmonaires. De ce fait, il faudra apporter un soin particulier à l’entretien de la litière.

Le budget pour l’achat et l’entretien du Siamois

Le prix du chat siamois peut passer du simple au double. On estime son coût d’achat entre 600 et 1200 euros. Aussi, bien s’informer à propos de l’élevage qui vous intéresse est fortement recommandé, avant de vous lancer dans une adoption.

L’entretien du chat implique les vaccinations, l’achat des croquettes, ainsi que les éventuelles visites chez votre vétérinaire. Aussi, il faudra prévoir entre 500 et 800 euros tous les ans.

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *